Que la jeunesse... (141)

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Artur Pastor, Portugal (1922-1999)

Artur Pastor, Portugal (1922-1999)

Que la jeunesse... (141)
Karl Geiger

Karl Geiger

Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Bruce Weber

Bruce Weber

Bruce Weber

Bruce Weber

Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)
Que la jeunesse... (141)

D'autres billets de ce type: que la jeunesse était belle en noir et blanc (49),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (47), que la jeunesse était belle en noir et blanc (46),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (45),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (44),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (43),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (42),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (41),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (40),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (39),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (38),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (37),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (36),  que la jeunesse était belle en noir et blanc (35),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (34),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (29),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (34)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (33),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (32),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (31),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (30),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (29),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (28),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (52),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (53),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (54),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (56)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (57),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (58),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (59),  que la jeunesse était belle en noir et blanc (60),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (61),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (62),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (63),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (64),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (65),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (66)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (67),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (68),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (69),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (70,  que la jeunesse était belle en noir et blanc (71),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (72),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (73),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (74)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (75),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (76),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (77),  que la jeunesse était belle en noir et blanc (78),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (79),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (80),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (81),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (82),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (83),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (84),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (85)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (86),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (87),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (88),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (89)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (90)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (91),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (92),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (93),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (94),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (95),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (96),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (97),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (98),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (99),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (100),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (101),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (102),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (103)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (104),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (105),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (106),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (107),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (108)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (109),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (110),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (111)Que la jeunesse était belle en noir et blanc (112),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (113),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (114),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (115),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (116),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (117),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (118),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (119),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (120),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (121),  Que la jeunesse était belle en noir et blanc (122)

 

Salon d'automne 2014

Publié le par lesdiagonalesdutemps

Salon d'automne 2014

Retour au Salon d'automne 25 ans après en avoir été viré avec fracas pour des motifs bien éloignés de l'art. J'avais été durant plusieurs années une des chevilles ouvrières de ce salon sous la bienveillante férule de son président, Edouard Mac Avoy. Président de la section photo et éphémère vice président j'ai pu m'honorer entre autres d'avoir, sous la nef du Grand Palais où se tenait alors le dit salon, organisé la première rétrospective Willy Ronis. C'est donc avec un peu d'émotion que j'ai arpenté ce salon certes moins que si c'était sous la majestueuse verrière du Grand Palais où j'aurais croisé bien des fantomes.

25 ans plus tard ce salon a-til changé. Pas complètement il est d'une frileuse prudence alors que ce fut le lieu de toutes les audace. C'est en son sein par exemple qu'un critique foulant les dénigrer qualifia de fauve des tableau dont les couleurs hurlaient. C'est toujours dans ce cadre que plus de quarante ans plus tard on se batit devant les toile de Picasso à la sortie de l'occupation et qu'il fallut les faire garder nuit et jour pour qu'elles ne soient pas vandalisées.

On est loin de ce genre de tumulte aujourd'hui. Le salon d'automne se déroule presque clandestinement à l'entrée des Champs Elysées dans deux beaux barnum et s'il y a beaucoup de visiteur la gratuité et le lieu ne doivent pas y être pour rien.

Le fait que l'espace soit plus chiche que lorsqu'il se déployait au Grand Palais nous évite un bon nombre de croutes, je rappelle que les artistes paie pour exposer et qu'il 'on droit de montrer, tout du moins en section peinture et sculpture qu'une seule oeuvre. Mais si la qualité moyenne est en hausse d'après mes souvenir en revanche je n'ai vu que très peu d'oeuvres marquantes.

Ma sélection est comme d'habitude toute personnelle. Si l'on pouvait prendre toute les photos que l'on voulait, l'éclairage très cru ne facilitait pas la chose.

L'affiche de Wolinski qui était une sorte d'invité d'honneur  proclamait (curieuse idée assez peu en phase avec le reste) l'alternative mais l'alternative à quoi?

Dans le paysage de l'art actuel je ne vois pas très bien l'utilité d'un tel salon. Il permet certes à des artistes de montrer un échantillon de leur production mais dans quel but? (même si toutes les oeuvres sont à vendre, je doute que cette éventuelle rentrées d'argent soit significative pour leur quotidien.) 

Wolinski s'essayant à la peinture

Wolinski s'essayant à la peinture

Jean-Charles Millepied

Jean-Charles Millepied

Jean-Pierre Verdeille

Jean-Pierre Verdeille

Salon d'automne 2014
Salon d'automne 2014
des visiteurs

des visiteurs

Claude Avias

Claude Avias

Hélène Varchavsky
Hélène Varchavsky

Hélène Varchavsky

Claude-jean Darmon

Claude-jean Darmon

Maeda Ryuichi

Maeda Ryuichi

Wang Xinfu

Wang Xinfu

Salon d'automne 2014
Saint Sébastien par Pico

Saint Sébastien par Pico

Schmelz

Schmelz

Salon d'automne 2014
Japone

Japone

Bernard Henon

Bernard Henon

Salon d'automne 2014
Salon d'automne 2014
tableau de Deusexmuraena

tableau de Deusexmuraena

Alain Paliotti
Alain Paliotti

Alain Paliotti

La porte est un tableau

La porte est un tableau

Salon d'automne 2014
Salon d'automne 2014
Jean-Pierre Alaux

Jean-Pierre Alaux

Salon d'automne 2014
Inoué Kamikaze

Inoué Kamikaze

Salon d'automne 2014
Deux photos signées de mon ex collègue Foulon

Deux photos signées de mon ex collègue Foulon

Han Yuchen

Han Yuchen

Salon d'automne 2014
Salon d'automne 2014
Salon d'automne 2014

Je savais qu'Eychart nous avait quitté, il ne devait pas pourtant guère dépasser les 70 ans. Pendant plusieurs années il fut mon collègue au conseil d'administration du Salon d'automne. Ce n'était pas le membre de notre petit groupe avec qui je sympatisais le plus pourtant j'aimais certains de ses tableaux. Des sortes de Vuillard tristes C'était un artiste intègre. Je regrettais que ses sujet soient trop domestique et qu'il ait une propension exagérée à se représenter dans ses toile. C'est le barbu accoudé au zinc et bien sûr le peintre peignant sa compagne.

Salon d'automne 2014
Salon d'automne 2014
Paris, octobre 2014

Paris, octobre 2014

Karl Geiser

Publié le par lesdiagonalesdutemps

le Sculpteur et un modèle  (1930)

le Sculpteur et un modèle (1930)

 Karl Geiser est né le 22 décembre 1898 à Berne en Suisse. Sa mère meurt alors qu'il n'a que onze ans. Cet évènement le marque profondément. Il fait sa scolarité à Berne puis ses études secondaires à Thun. Geiser s'installe dans son premier atelier en octobre 1918 à Berne. Il reçoit une bourse fédérale en 1919 et se rend à Munich et à Berlin en avril 1920. Après une dépression et un voyage de France, 1922 Geiser  déménage à Zurich.Il fait  des séjours de travail prolongées à Paris  en 1926 / 1927 et 1936-1938. Lors de ce dernier voyage à Paris, il rencontre Alberto Giacometti. Les deux hommes développent une amitié basée sur l'estime artistique mutuelle. Il fait dans ses mêmes années plusieurs voyages à RomeMarseille,Gênes et Berlin. A Berlin en 1927, il rencontre le jeune Arno Breker qui admire le travail de son ainé. A cette occasion Geiser fait un portrait du jeune Arno Breker. Les deux hommes se rencontreont de nouveau avant la guerre à Paris.

En 1923, Geiser est l'amant Sasha Morgenthaler, l'épouse d'Ernst Morgenthaler. Elle deviendra avec ses poupées une célèbre plasticienne. Ce qui n'empêche pas, comme le prouve sa correspondance, Geiser d'entretenir des relations érotiques avec des hommes jeunes, souvent ses modèles. Il parle même ouvertement de «pédérastie» dans ses lettres. En 1926, Geiser est soutenu par le mécène Georg ReinharLa même année, il remporte le concours de sculptures de  Bern. Il a créé pour cela deux groupes de figures - le groupe de filles et legroupe de garçon  qui ont été inaugurés enfin en 1938. Le groupe de filles a été également montré à l' exposition universelle de Paris de 1937. En 1929, il est arrêté pour la première fois en raison de la relation qu'il entretient avec un garçon de 18 ans. Son père meurt en 1930. A cette période Geiser délaisse la sculpture, il y reviendra plus tard, pour la gravure. Il y a deux expositions importante à Zurich dans l'entre-deux-guerres. En 1941 a la Kunsthaus de Zurich , Geiser montre 350 de ses dessins. La même année, d'août à octobre, le Kunstmuseum Winterthur accueille également une grande exposition rétrospective de ses oeuvres. Dès 1944, Geiser souffre d'arthrite.  Plusieurs fois, il se rend à Venise, pour la Biennale en (1948, 1950, 1952, 1954), mais son travail n'est pas en accord avec les nouveaux courants de l'art international. Geiser, qui dans les années 30 avait montré de la sympathie pour les idées communiste, est resté proche d'un certain réalisme socialiste, même si ses conceptions en matière de sculpture sont plus proche du néoclassicisme.

Toute sa vie Geiser a pris des photos d'une manière professionnelle, il en a partiellement vécu, mais surtout il a créé une chronique très personnelle de ses sentiments par le biais de ses imagesSes photographies témoignent d'une vision artistique qui nous touche encore aujourd'hui par leur fraîcheur qui ne s'estompe pas avec le temps.  

Karl Geiser a été retrouvé mort le 5 avril 1957 dans son atelier. L'autopsie a révélé qu'il serait mort deux semaines auparavant à cause d'une trop forte prise de somnifères. 

 

Nota: J'ai déjà consacré un petit billet à cet artiste; on peut le voir à l'adresse suivante: http://www.lesdiagonalesdutemps.com/article-karl-geiser-78757286.html

 
Karl Geiser
Karl Geysers dans son atelier dans les années 30

Karl Geysers dans son atelier dans les années 30

Karl Geiser
Toute sa vie Geysers a pratiqué la photographie. Ici il photographie un modèle ( probablement Fritz Morgenthaler ( 1919-1984). Il sera un des premier psychanalyste à se pencher sur le cas des homosexuels)  posant dans son atelier.

Toute sa vie Geysers a pratiqué la photographie. Ici il photographie un modèle ( probablement Fritz Morgenthaler ( 1919-1984). Il sera un des premier psychanalyste à se pencher sur le cas des homosexuels) posant dans son atelier.

Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
immédiatement ci-dessus Arno Breker dessiné par Geiser en 1927
immédiatement ci-dessus Arno Breker dessiné par Geiser en 1927

immédiatement ci-dessus Arno Breker dessiné par Geiser en 1927

Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
Karl Geiser
ci-dessus  7 photos de Karl Geiger

ci-dessus 7 photos de Karl Geiger

MATTEO MASSAGRANDE

Publié le par lesdiagonalesdutemps

MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE

Je ne connais de ce peintre que ce qu'en donne à voir la toile. Il semble ne peindre presque que des visages de jeunes garçons et des pièces vides et décrépites.

Matteo Massagrande est né à Padoue (Italie) en 1959. Massagrande est un peintre accompli et un graveur talentueux. Il a exposé dans plus de cent expositions internationalement dans les 30 dernières années.
 
MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE
MATTEO MASSAGRANDE

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 300 400 500 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog